DES QUESTIONS ?

Nous sommes là pour y répondre !
Qu’est-ce que la spiruline ?

La spiruline est une microalgue d’eau douce reconnaissable au microscope grâce à sa forme spiralée.
Elle a participé à la création de notre atmosphère en libérant de l’oxygène via la photosynthèse, il y a 3,5 milliards d’années. Son nom scientifique est Arthrospira Platensis et c’est une cyanobactérie contenant de la phycocyanine et de la chlorophylle, des pigments bleu turquoise et vert.

Elle se développe en milieu naturel dans des lacs saumâtres des régions intertropicales, avec une température optimale de croissance comprise entre 35 et 37°C. Traditionnellement consommée dans ces lieux jusqu’au XVIe siècle, comme par les Aztèques, elle fut redécouverte dans les années 1940 par une équipe scientifique qui démontra ses qualités nutritionnelles.

Aujourd’hui, la spiruline est en grande majorité cultivée dans des fermes reproduisant ses conditions de vie, dans des bassins sous serres. La production mondiale croît d’année en année, au-delà des régions de culture naturelles. En France, 200 spiruliniers assurent la production, bien que la Chine et les États-Unis dominent le marché. Elle est habituellement commercialisée sous sa forme déshydratée pour répondre aux contraintes de stockage et de transport.

Qui sommes-nous ?

Gabriel Riboulet, fondateur d’Algorapolis, souhaite devenir acteur des enjeux de demain et accélérer le changement déjà à l’œuvre dans l’alimentation.
Sa réflexion est d’ordre économique, sociale et écologique.  Le projet d’Algorapolis répond au problèmes de la surproduction de protéines animales et participe à la mise en œuvre de productions alimentaires engageant des grandes agglomérations.

Quel est notre projet ?

Algorapolis expérimente l’exploitation en milieu urbain de fermes de spiruline grâce à de nouvelles techniques de production, pour produire une spiruline consommée fraîche toute l’année, dans une logique de circuit court.

Les enjeux du projet sont les suivants :

  • Assurer une production de spiruline fraîche toute l’année en milieu urbain, notamment milieu fermé.
  • Offrir un produit traçable et de qualité, au plus près du consommateur urbain.
  • Créer une chaîne de production – culture, récolte, filtration, pressage, conditionnement et distribution – en moins de 48h.
  • Optimiser le foncier non exploité en zone urbaine.
  • Verticaliser et automatiser la culture afin d’optimiser le rendement.

En 2018, Algorapolis a pour ambition de valider sa preuve de concept : produire de la spiruline fraîche dans les sous-sols d’une mégalopole, à Paris, dans un ancien parking du 18ème arrondissement.

Quelles sont les conditions nécessaires à la culture de spiruline ?

Pour se multiplier, la spiruline a besoin de :

  • Un milieu de vie aqueux, basique (pH 9,5/10) et légèrement salé
  • Une solution nutritive
  • De l’énergie lumineuse, indispensable pour la photosynthèse. Etant situés en sous-sol, l’énergie lumineuse des photobioréacteurs d’Algorapolis est apportée artificiellement par des LEDs.
  • Une température optimale de croissance, située entre 35 et 37°C
  • Du dioxyde de carbone (CO2), nécessaire à la photosynthèse et apporté par un bullage, qui permet également d’homogénéiser la culture.

La culture est débutée à l’aide d’une souche, récupérée chez un producteur ou achetée en ligne.

La culture urbaine de spiruline est-elle consommatrice en eau et en espace?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la culture de spiruline est plutôt économe en eau. En effet, à chaque récolte, l’eau qui est prélevée dans les cuves retourne dans le système, il y a donc très peu de perte. De plus, nous n’avons pas d’évaporation dans notre système, car nos cuves sont fermées.
En comparaison, pour produire 1 kg de protéine, la culture de spiruline nécessite 5 fois moins d’eau qu’une culture de soja et 50 fois moins qu’un élevage bovin.

Nous avons fait le choix d’exploiter des friches urbaines afin de valoriser des espaces non utilisés et de ne pas ajouter une pression foncière supplémentaire sur les terres agricoles en milieu urbain et péri-urbain.
Le milieu urbain dans lequel nous avons choisi d’évoluer nous a obligé à adapter notre système de culture notamment en verticalisant notre culture pour avoir une emprise au sol la plus faible possible.

A quelle fréquence la spiruline se récolte-elle?

La spiruline est un organisme à croissance exponentielle, il faut donc la récolter très régulièrement. La récolte peut se faire de façon journalière ou tous les 2-3 jours.

Cette fréquence de récolte nous oblige à livrer nos magasins partenaires très souvent. Algorapolis a fait le choix d’une livraison en circuit court et à vélo pour limiter son impact sur son environnement.

Quel est le marché de la spiruline en France ?

Le marché français de la spiruline est en pleine expansion, pour preuve le nombre de producteurs est passé de 5 en 2005 à plus de 150 en 2017.

Les Français consomment +/- 100 tonnes de spiruline déshydratée chaque année, et seulement 20% de cette spiruline est produite en France, le reste provient principalement de Chine ou des Etats-Unis.
Nous nous plaçons en tant que pionniers de la production et de la distribution de spiruline fraîche et locale. Une forme que l’on ne trouve dans le commerce que depuis 2017, distribuée par la société Origine Bleue.

Quels sont les avantages de la forme fraîche ?

La spiruline est disponible quasiment exclusivement sous forme déshydratée, en comprimés, poudre ou paillettes, au rayon des compléments alimentaires. Sous cette forme, elle a une odeur et un goût caractéristiques, assez prononcés. La déshydratation permet d’allonger la conservation de la spiruline, mais induit des pertes de micronutriments (enzymes, vitamines thermo sensibles du groupe B, antioxydants…), que ce soit à hautes températures (> à 65°) ou même lors d’un séchage à 40°C.

Depuis le printemps 2018, elle est produite sous forme fraîche dans les sous-sols de Paris par Algorapolis. Commercialisée par la société Origine Bleue sous le nom de Spira, elle devient ainsi un aliment du quotidien, au même titre que le Tofu, le fromage frais ou les œufs.

La spiruline fraîche se présente sous la forme d’une pâte épaisse et fondante, de couleur vert émeraude. Elle est quasiment inodore et a un goût doux ainsi qu’une texture onctueuse. Elle s’utilise facilement en cuisine, intégrée dans des recettes sucrées ou salées, et joue le rôle d’exhausteur de goût.

La spiruline fraîche est un produit 100% naturel. Pressée et conditionnée juste après récolte, elle n’a subi aucun traitement thermique et aucune transformation : c’est un aliment vivant, dont tous les principes actifs ont été préservés. D’après le Docteur Bernard Schmitt, « Il faut absorber de l’ordre de deux à trois fois plus de spiruline séchée pour avoir la même quantité de vitamines et oligoéléments que dans la pâte de spiruline fraîche. ».

Quelles sont les qualités nutritionnelles de la spiruline fraîche ?

Déclarée aliment du futur par l’ONU lors de sa conférence sur l’alimentation en 1974, la spiruline est une sorte de « super cocktail ». Ses qualités nutritionnelles reposent sur sa composition très riche, tant quantitative que qualitative, ainsi que sur son parfait équilibre en éléments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme : il s’agit de l’aliment le plus riche naturellement connu à ce jour.

La spiruline est riche en :

Protéines végétales

Avec une teneur allant de 55 à 70% de son poids sec, la spiruline est plus riche en protéines que la plupart des aliments courants. En comparaison, la farine de soja, réputée excellente source de protéines végétales, en contient environ 35%.

La spiruline renferme des protéines de qualité, notamment les 8 acides aminés essentiels que notre corps ne peut produire lui-même et qui doivent donc être apportés par l’alimentation (41% du poids total en protéines).

Ses protéines sont hautement assimilables par l’organisme. Ne possédant pas de paroi cellulosique, la spiruline est très digestible, de l’ordre de 80 à 90%, soit 5 fois plus que la viande.

Vitamines

Substances indispensables à notre organisme, les vitamines jouent, même à très petites doses, des rôles primordiaux dans l’assimilation et l’utilisation des nutriments.

  • La vitamine A : La spiruline contient 15 fois plus de bêta-carotène, le précurseur de la vitamine A, que les carottes, et sa bio disponibilité est prouvée.
  • La vitamine B : Second aliment le plus riche en vitamines B après la levure de bière, la spiruline contient plus précisément les vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9 et B12.Il existe depuis plusieurs années un débat sur la nature de la vitamine B12 de la spiruline. A ce jour, il ressort des études scientifiques que la spiruline contient majoritairement une forme de vitamine B12 qualifiée d’inactive – l’adéninylcobamide, dites pseudo-vitamine B12. Mais elle contiendrait également une forme active de vitamine B12 – la méthylcobalamine – et ce dans des proportions non négligeables.
  • La vitamine D : Elle intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore.
  • La vitamine E : Elle possède des propriétés antioxydantes, protège l’organisme des maladies cardiovasculaires et maintient les fonctions cognitives. La teneur en vitamine E de la spiruline, bien que très variable du fait de la chaleur et de la lumière, est comparable à celle du germe de blé. 10 grammes de spiruline sèche et 50g de spiruline fraîche permettent de couvrir  20% des apports journaliers recommandés (AJR).
  • La vitamine K : Avec 0.2 mg de vitamine K pour 100g, la spiruline possède des propriétés coagulantes et antihémorragiques. Il faut cependant rester attentif : la consommation de spiruline est contre-indiquée pour des patients suivant des traitements anticoagulants, qui visent justement à inhiber l’absorption de la vitamine K.

Oligo-éléments

  • Du fer : Une cuillère à soupe de spiruline couvre 100% des apports journaliers recommandés (AJR). Le fer contenu dans la spiruline est très biodisponible : sa biodisponibilité serait six fois plus élevée que celle contenu dans la viande !
  • D’autres oligo-éléments : magnésium, phospore, zinc, cuivre, sodium, sélénium, calcium, potassium, …

D'autres protéines et pigments

  • La phycocyanine : Pigment bleu spécifique des cyanobactéries, cette protéine complexe est présente en moyenne à hauteur de 10% à 15% dans la spiruline. Elle possède une structure biochimique extrêmement proche de celle de l’hémoglobine, ce qui lui conférerait un rôle similaire à celui de l’Erythropoïétine (E.P.O), stimulant la production de globules blancs et rouges. Elle aurait aussi un rôle anti-oxydant, antiallergique et anti-inflammatoire sur l’organisme. Toutefois, des études supplémentaires semblent nécessaires afin de compléter celles déjà effectuées sur le sujet.
  • Le bêta-carotène : Précurseur de la vitamine A, il joue un rôle important dans le renouvellement des cellules et dans les défenses immunitaires. Il possède également de nombreuses propriétés anti oxydantes, luttant contre le vieillissement des cellules. Réputé pour faciliter le bronzage, il donne aussi un teint hâlé et lumineux même en hiver! Contrairement à la vitamine A, vous ne risquez aucune surcharge toxique en prenant du bêta carotène car votre organisme le transforme spontanément en vitamine A selon ses besoins. S’il y a surplus, il est éliminé ou stocké dans la peau, lui donnant ce teint hâlé.
  • La chlorophylle : La chlorophylle est la molécule à la base du cycle de photosynthèse, permettant aux algues et plantes de transformer l’énergie lumineuse en énergie chimique. Elle permet d’oxygéner l’organisme, de le désintoxiquer et surtout de maintenir l’équilibre acido-basique, fonction indispensable étant donnée l’alimentation moderne, qui est axée sur une consommation exagérée d’aliments riches en protéines ou industrialisés et qui favorise une trop forte acidification de l’organisme. Pour maintenir l’équilibre acido-basique, l’organisme puise dans ses réserves de minéraux tels que le calcium et le magnésium, entrainant une déminéralisation du squelette osseux, porte ouverte aux problèmes nerveux et à l’ostéoporose. La spiruline a l’un des taux les plus élevés en chlorophylle que l’on puisse trouver dans la nature (environ 1%). Elle permet ainsi de jouer un rôle tampon pour équilibrer le pH de notre corps et le détoxifier.
  • Les enzymes : Contenues en grande quantité dans la spiruline, les enzymes sont des protéines fabriquées par l’organisme permettant de contrôler de multiples réactions chimiques. Elles sont donc indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. La spiruline contient majoritairement de la Superoxyde Dismutase (SOD), une enzyme antioxydante, qui piège les radicaux libres produits par le métabolisme.
Comment consommer la spiruline fraîche ?

La spiruline fraîche s’invite à la table des végétariens, des véganes, des sportifs … et de tous les gourmands.

La spiruline fraîche a un goût délicat et peu prononcé. Proche de l’œuf ou de la faisselle, on dit aussi qu’elle a un goût “umami” qui se traduit par un après-goût “durable et doux” stimulant particulièrement le dos de la langue et de la gorge.
Elle se prête à de nombreuses préparations culinaires, telles que le pesto, le houmous ou le guacamole, et même aux boissons ainsi qu’aux smoothies. C’est un exhausteur de goût naturel : elle met en valeur les aliments qu’elle accompagne, qu’ils soient salés ou sucrés, en apportant une plus-value nutritionnelle considérable.

Onctueuse et facile à utiliser, elle servira selon les recettes d’émulsifiant, de liant ou de colorant, et pourra ainsi remplacer œufs, crème, fromage frais ou tofu.
Il est possible de la cuire, mais comme pour la plupart des fruits et légumes vivants, la cuisson entraîne des pertes nutritionnelles.

En résumé, pourquoi consommer la spiruline fraîche ?

La spiruline fraîche permet d’allier nutrition, bien-être et plaisir : en consommer, c’est bénéficier de la totalité des qualités nutritives de la spiruline (protéines, enzymes, vitamines B, minéraux, antioxydants…), en évitant les pertes dues au séchage, tout en profitant de sa texture douce et son de goût délicat qui subliment n’importe quel plat, salé comme sucré.

La spiruline fraîche est conditionnée sous atmosphère protectrice juste après la récolte par des producteurs français, garantissant sa traçabilité et sa qualité, et soutenant des producteurs locaux. N’ayant subi aucun traitement autre que la réfrigération immédiate après sa récolte à la ferme, c’est un aliment vivant qui a préservé tous ses principes actifs et qui ne contient pratiquement pas de fibres ni de paroi végétale. Elle est donc très digeste et ses nutriments sont très facilement assimilables par l’organisme.

Avec sa teneur unique en protéines de grande qualité, la spiruline fraîche est très prisée par les végétariens, les végétaliens, les sportifs ou encore les personnes carencées, dénutries ou à risque. Mais elle convient également à toutes les personnes souhaitant avoir une alimentation saine et gourmande !

Quel est l’apport journalier conseillé ?

La portion conseillée est en moyenne de 10 à 12g de spiruline fraîche par personne et par jour. Vous pouvez cependant en consommer en plus grande quantité, plus particulièrement si vous êtes végane, végétarien ou grand sportif, afin de profiter pleinement de sa richesse nutritionnelle.

Comment conserver la spiruline fraîche

La spiruline fraîche est un aliment à conserver au frais, entre 0 et 4°C.

Après récolte, à la sortie du bassin, la DLC de la spiruline fraîche brute est de deux jours. Grâce à ses études en recherche et développement, Origine Bleue a développé un conditionnement sous atmosphère protectrice, permettant d’allonger la DLC à 10 jours. Après ouverture de la barquette, la spiruline fraîche doit être consommée sous 2 à 4 jours.

Pourquoi réaliser une cure de spiruline fraîche ?

La spiruline peut être utilisée dans le cadre d’une cure, afin de traiter la fatigue, l’anémie ou encore des carences alimentaires. Elle permet d’équilibrer l’alimentation, a un effet détoxifiant et prévient le stress oxydatif, responsable du vieillissement cellulaire. Consommée quotidiennement, et notamment à l’automne, elle renforce les défenses immunitaires de l’organisme. Egalement consommée par de nombreux sportifs, parfois même en plus grandes quantités, la spiruline fraîche accélère la récupération musculaire et procure de l’énergie.

La durée d’une cure peut varier de 4 semaines à plus longtemps, selon les effets recherchés, à raison de 10g de spiruline fraîche par jour, soit 3 barquettes de Spira par semaine. Il est déconseillé d’en consommer le soir, du fait de son effet énergisant.